Écotourisme avec Sensations Littoral

Posté par le juin 7, 2008 dans Revue de presse | Pas de commentaires

Ouest France 06/06/2008

Une association vient de se créer avec le projet de développer une offre d’animation originale sur le patrimoine historique et l’environnement

Une classe d’Orléans toujours très intéressé et impliqué dans l'activité

Yann Perraud était moniteur au Surf School. Il aspire à faire plus qu’enseigner une technique. Il veut partager sa passion pour la richesse du milieu maritime et s’est entouré de personnes partageant ses convictions et ses compétences. En créant l’association Sensations Littoral, ils’est donné l’objectif à terme de transformer une activité intermittente en travail à plein temps.

Auprès de scolaires et de groupes d’adultes, une quinzaine de séances ont déjà été menées avec succès. Ces jours-ci par exemple, près d’une cinquantaine de gamins de CM1 et 2 de l’école Marceau sont venus d’Orléans en classe de découverte. Hébergés au Manoir de la Goëlettrie, ils avaient à leur programme une visite des remparts de Saint-Malo.

Parmi les prestations une « chasse au trésor » sur les rempart avec Yann aux commandes. Sous forme ludique et thématique  il leur a par exemple raconté l’origine du nom de la balise de la roche au anglais et de la rue du Chat qui danse. Il leur fait découvrir l’histoire sur fond de piraterie et de grandes découvertes maritimes. Et pour clôturer deux heures et demie de déambulations terminés sur la tour Bidouane, une distribution de pièce en or a suscité l’enthousiasme du jeune public. « sans s’en rendre compte, ils ont appris plein de choses aujourd’hui » (y compris du matelotage).

Yann estiment qu’il y a un fort potentiel à offrir ces activités aux scolaires et aux groupes d’adultes. « Les gens ne viennent pas à Saint-Malo que pour mettre une serviette sur la plage ». Ils propose des randonnées pour apprendre à lire le paysage. Des sorties sur un vieux gréement. Même localement, il y a une offre: « on passe souvent à côté de la richesse de l’environnement maritime. On peut faire découvrir à chacun sa propre Histoire. Surtout quand on met les mots pour le rendre intelligible et intéressant ». L’écotourisme, un gisement à exploiter.

Gérard Lebailly