Navigation comptée

Posté par le fév 5, 2013 dans Revue de presse | Pas de commentaires

Le Nouvel Observateur – juillet 2012

Partir sur le voilier « Charlotte » avec Yann Perraud depuis la tour Solidor, c’est prendre part à un périple. «  Ici tout le monde barre, pêche à bord et déguste des sashimis de maquereaux » explique-t-il sous le taillevent, la misaine et le foc déployés. Et quand on tire des bords du côté de Cézembre, du Fort national ou du Grand Bé, le solide gaillard évite avec grâce les écueils.

Ce que ce corsaire appelle la défense en W de Vauban, au large de la cité, n’a aucun secret pour lui, tout comme il est au fait des raisons tactiques des arrivées répétées des Anglais de tel côté plutôt que de tel autre. Marin dans l’âme, il raconte les mouvements des marées et des courants comme s’ils étaient les héros d’un roman policier.